Formations

Globalescence,

Les données récentes de la neurophysiologie mettent en évidence l’importance de l’action de réseaux émotionnels sur les grandes fonctions de l’organismes.

 

Augmenter le savoir, c’est déjà faire diminuer le symptôme.

L’objectif est de permettre au soignant d’accéder à la réalité du patient, au processus de création du symptôme.

Rester dans un questionnement clinique est essentiel.

Souvent négligée, la supervision est un temps indispensable de la formation.